Le Gong Fu Cha

cérémonie du thé asiatique

Le gong fu cha, originaire de Chine, est avant tout une manière de préparer le thé plutôt qu’une cérémonie.

En chinois, gong fu signifie la maitrise d’une pratique, d’un travail, d’un art. Ainsi, le gong fu cha désignera l’ensemble des gestes à accomplir afin de bien réaliser un thé.

Au contraire du chanoyu, la cérémonie du thé japonais, aucune codification n’existe pour le gong fu cha. Il n’y a pas non plus de matériel dédié spécifiquement à cette pratique. On retiendra cependant plusieurs principes essentiels que l’on retrouve un peu partout en Asie et qui répondent à une certaine logique afin d’infuser au mieux les feuilles de thé.

Petites quantités


Réaliser des infusions en petite quantité de l’ordre de 100 à 200ml. Pour cela, l’utilisation des petites théières et des gaiwans est idéale. Il sera alors plus facile de maîtriser son infusion, au contraire des grands volumes.

Température élevée


Afin d’extraire au mieux les arômes du thé, on baignera les feuilles dans une eau la plus chaude possible. L’utilisation de théières yixing permet de maintenir la température au plus haut grâce aux propriétés de l’argile yixing.

Courtes infusions


Certains thés peuvent être infusés de manière très rapide, de l’ordre de quelques secondes. Cette méthode s’applique surtout aux familles des thés puerh et wulong. Verser le précieux liquide d’un geste précis et minutieux, voilà sans doute le point culminant du gong fu cha…

Les articles de Terre des Thés en lien avec le gong fu cha


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.