Thé blanc

bourgeons de thé infusé

Les thés blancs sont légers et parfumés, légèrement végétaux. Ils sont très rafraîchissants, peu tanniques et ont l’avantage de ne développer presque aucune amertume.

Les feuilles sont simplement cueillies, subissent un léger flétrissage naturel puis sont séchées à l’air libre. En découle une légère oxydation, mais contrairement aux autres familles de thés, aucun roulage n’est appliqué sur les feuilles. Les cueillettes fines et impériales sont les plus employées pour les thés blancs.

Exemples de thés blancs


Le Yin Zhen: c’est un thé composé uniquement de jeunes bourgeons. Séchés, on obtient de fines aiguilles duveteuses. L’infusion est légère, claire et limpide. Les parfums sont fleuris, très frais.

Le Bai Mu Dan : le bourgeon est cueilli avec la première feuille. En séchant, cette feuille s’oxydera naturellement. L’infusion sera alors plus tannique que le Yin Zhen mais tout en restant légère et désaltérante.

Le Ye Sheng Bai Ya ou bourgeons sauvages: Issu d’un théier sauvage du Yunnan, les bourgeons sont très compacts et développent des parfums particuliers, proche de la sève de pin, du citron et du cuir. C’est un thé très désaltérant et propice aux infusions multiples.

Comment infuser les thés blancs ?


  • Infusion douce : de 5 à 10 minutes dans une eau à 80°c. Les parfums seront légers et délicats. Plusieurs infusions sont possibles.
  • Infusion classique : de 3 à 4 minutes dans une eau à 100°c. Les parfums seront plus soutenus, poivrés ou citronnés. Plusieurs infusions possibles.

Ustensiles : préférez le verre ou la porcelaine afin de préserver les parfums frais. Théière, mug ou gaiwan.


Consultez ici les thés blancs de Terre des Thés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.