Lu Yu et le Classique du Thé

Lu Yu Cha Jing Tea

Né en 733 dans la région du Hubei en Chine, Lu Yu était un orphelin qui fut recueilli dans un monastère bouddhiste.

Sous la dynastie Tang (618-907), la pratique du thé devient peu à peu une véritable institution dans toute la Chine, et ce sont justement les moines bouddhistes qui participent à son expansion, le thé étant considéré comme une boisson bienfaisante pour la méditation.

luyu and chajingÉlevé par le maître Zou Fuzi, grand connaisseur du thé, Lu Yu se perfectionna à son contact dans la connaissance de la plante et les différentes manières de le préparer.

Sa rédaction du Cha Jing (Classique du Thé) entre 770 et 780 marqua pour toujours la culture chinoise dans son rapport avec le thé. Dans ce recueil, il y codifie l’art de boire du thé, quelle eau utiliser et quel matériel tout en y incluant les connaissances de l’époque sur cette plante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>